Population du Rayol Canadel

Population du Rayol Canadel

LE RAYOL-CANADEL-SUR-MER

CROISSANCE DE LA POPULATION OU DECLIN ?

1 - Données INSEE

Le dynamisme et l’attractivité d’une commune s’évaluent à l’aune de la croissance de sa population et de ses emplois. Son avenir  (maintien de ses services publics, de sonécole, de ses commerces) repose sur l’augmentation de ses résidents permanents et sur une pyramide des âges équilibrée assurant un renouvellement constant.

Les chiffres sont très contradictoires. En les maniant sans précaution on peut tout affirmer. Que la commune a perdu près de 200 habitants au cours des 25 dernières années, qu’elle est au contraire remarquablement stable où même en croissance soutenue.

La population sédentaire du Rayol Canadel

Les chiffres bruts de population donnés par la mairie ou l’INSEE sont les suivants :

- Graphe 1 : Evolution de la population de 1954 à 2018 -

Il est difficile de croire que la population ait augmenté soudainement de 40% entre 1968 et 1975 puis baissé aussi soudainement de 20% en 1999 passant de 871 à 697 habitants.

Sauf événements graves(guerre, catastrophe naturelle, épidémie, etc…), le nombre d’habitants d’une commune ne subit pas de telles amplitudes !

2 - Nombre de logements dans la commune

-Graphe 2 : Evolution du nombre de logements de 1968 à 2018 -

L’évolution de la population est liée au nombre de logements ; il y avait en 2018 (données INSEE) :

·      361 logements occupés par les 732 personnes sédentaires soit 23,6% (2,1 h par logement)

·      1142 logements occupés par une population saisonnière soit 74,3%

·      32 logements vacants soit 2,1% (répartis entre logements principaux et sédentaires)

La croissance forte, anormale, de la population en 7 ans puis sa chute, tout aussi anormale, s’explique : les données de 1975, 1982 et 1990 ont été collectées par la commune sur d’autres bases et d’autres critères que ceux de 1999 et 2010, recensés sous la responsabilité de l’INSEE.Il semble que de nombreux propriétaires-estivants aient été ajoutés au prétexte qu’ils étaient électeurs comme semble le prouver le graphique sur le logement.Entre 1968 et 1975 les résidences secondaires diminuent de 90 unités (ce qui correspond à près de 200 habitants. Le même mouvement inverse s’opère entre 1990 et 99 avec une chute de 88 résidences principales et la perte simultanée de 174 habitants.

Conclusion, si on corrige ces anomalies statistiques, les données montrent que le village s’est construit jusque dans les années 1970 puis la population résidente s’est stabilisée avec une croissance limitée due à un taux de mortalité supérieur à celui des naissances (vieillissement de la population).

La population sédentaire entre 1968 et 1999 a augmenté de 83 personnes en 31 ans (+0,42% par an) et de 42 personnes entre 1999 et 2010 (+0,53% par an). Sachant qu’entre 2001 et 2010 il y a eu 56 naissances et 76 décès on peut dire que l’apport extérieur, nouveaux habitants, a été non pas de 30 mais de 50 personnes  au cours des 11 dernières années (+0,78% par an).

3 - Estimation de la population saisonnière

Une bonne façon de calculer la population et sa saisonnalité est d’analyser les chiffres de la collecte des déchets. La quantité de déchets ménagers par an et habitant en France se situe entre 354 kg et 374 kg.

- Graphe 3 : Estimation de la population par les ordures collectées sur la commune -

Selon ce calcul, la population vivant au Rayol-Canadel serait près de 1 000 p en décembre et de 5 800 p en août selon la répartition suivante :

-Graphe 4 : Répartition saisonnière de la population selon les types de logements en 2014 -

4 - Situation au niveau régional

Le Var est le département le plus dynamique en PACA en augmentation de 8 000 à 12 000 personnes par an. Le cœur du Var et les régions de Fayence et la Provence verte ainsi que les communes frontalières avec les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes en profitent le plus. Les communes côtières évoluent moins vite dans l’ensemble, à cause sans doute de la rareté et du prix élevé des terrains (Var Matin 12-01-2013).

« Les différences de croissance de la population entre les territoires tiennent plus aux migrations de proximité qu’aux arrivées lointaines » (Etude sur la population du Var parl’Audat, Agence d’urbanisme de l’aire toulonnaise.)

La situation particulière du Rayol-Canadel tient aux choix des équipes municipales qui au cours des quinze  dernières années ont privilégié la qualité de la vie et de l’environnement au contraire de bien d’autres communes du littoral varois, à l’exemple de Cavalaire:

·      Pas d’immeubles collectifs importants

·      Pas de camping ou de caravaning

·      Pas d’activités industrielles

·      Des parcelles de 2 000 m² minimum pour pouvoir construire dans les zones UC

La contrepartie est quel’emploi est très limité et le prix de l’immobilier hors de  portée des jeunes actifs.


5 - Conclusion

Si notre village n’est pas en déclin, il est cependant nécessaire de prendre des initiatives réfléchies pour relancer son dynamisme, son attractivité et sa vitalité.

6 - Annexe :   comment  recense-t-on la population?

Ledécret n°2003-485 du 5 juin 2003 fixe les catégories de population et leurcomposition.

La population municipale comprend lespersonnes ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune dansun logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissementspénitentiaires de la commune, les personnes sans abri recensées sur le territoirede la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitationmobile recensée sur le territoire de la commune.

La population comptée àpart comprend certaines personnes dont la résidence habituelle est dans uneautre commune mais qui ont conservé une résidence sur le territoire de lacommune :

·  Lespersonnes mineures dont la résidence familiale est dans une autre commune maisqui ont conservé une résidence sur le territoire de la commune ;

·  Lespersonnes ayant une résidence familiale sur le territoire de la commune etrésidant dans une communauté d’une autre commune ; la communauté faisantpartie de la liste suivante :

o Servicesde moyen /long séjour des établissements publics ou privés de santé,établissements sociaux de moyen /long séjour, maisons de retraite, foyers ourésidences sociales ;

o Communautésreligieuses ;

o Casernesou établissements militaires ;

·     Les personnes majeures âgées de moinsde 25 ans ayant leur résidence familiale sur le territoire de la commune et quirésident dans une autre commune pour leurs études ;

·    Lespersonnes sans domicile fixe rattachées à la commune et non recensées dans lacommune.

La population totale est la somme dela population municipale et de la population comptée à part.