Bulletin d'information n° 65 publié le 30/10/2021

Bulletin d'information n° 65 publié le 30/10/2021

Chers adhérents, chers amis,

 

Vous trouverez ci-dessous l’article de Var Matin :

 “Cœur de village” rassemble 700 signatures. (ndlr contre le projet municipal) paru le 28 octobre 2021.

 

Cet article de Var matin comporte trois parties distinctes :

 

●         La première partie, donne l’historique de notre pétition contre le projet municipal “en l’état” et demande à la mairie de revoir son projet en s’appuyant sur plus de 700 signatures ;

●         La deuxième partie, est le témoignage de Gilles Clément,concepteur du jardin des méditerranées, contre le projet municipal ;

●         La troisième partie enfin, qui s’intitule “Pas de quoi remettre en cause le projet” est  une attaque en règle du Maire de notre commune Monsieur Jean PLENAT  critiquant à la fois la qualité et la quantité des signataires de notre pétition et refusant d’emblée une quelconque réunion pour revoir son projet “Cœur de village” en l’état, telle que souhaitée par notre association et de nombreux habitants et estivants.

 

Ce troisième article appelle de notre part les remarques suivantes :

 

Monsieur le Maire s'évertue à découper les signataires en tranches, privilégiant bien sûr les résidents permanents et tenant pour valeur négligeable les résidents secondaires (pourtant principaux contributeurs aux finances de la commune !).

 

Monsieur le Maire néglige carrément les non résidents ainsi que les estivants, qui se permettent de prendre parti alors même qu'ils manifestent ainsi leur amour du Rayol Canadel (le bon exemple est celui de Gilles Clément).

 

Monsieur le Maire oublie que ces non résidents et cesestivants font vivre tous les commerçants et loueurs divers. Ils sont trèsimportants pour assurer l’activité de la commune en été.

 

Sachant qu'in fine après avoir tout chipoté, tout réduit, Monsieur PLENAT va  jusqu’à comparer le nombre restant de signataires à celui des estivants... pour le ramener à 10%. Il s’appuie sur le nombre total de la population estivale qu’il estime à 6850 personnes sans citer ses sources.

 

Quant aux demandes de réunions de concertation, tout a été dit et fait selon Monsieur le Maire ce que nous contestons car cela ne correspond pas à la réalité.

C’est donc une claire fin de non recevoir que nous assène notre Maire contrairement à tous principes élémentaires de démocratie et d’écoute des administrés.

 

Devant ces blocages et informations erronées, nous ne devons pas perdre de vue que jusqu’au 5 novembre (dernier délai), une enquête publique est en cours concernant la première phase du projet municipal, relative au changement de destination du parking de 70 places, initialement public en un parking public/privé.

Le Commissaire enquêteur chargé de cette enquête attend vos remarques et observations.

Plus nous serons nombreux a y répondre d’une façon défavorable, plus le projet municipal que nous combattons aura des difficultés à être mis en place.

L’AARC a déjà envoyé une lettre au commissaire enquêteur que nous vous avons transmise.

 

Signez aussi personnellement votre désaccord à cette modification du PLU avec le texte ci-après que nous vous adressons, à titre de modèle.

Envoyez ce texte par mail à Virginie Genty : virginie.genty@rayol-canadel.fr

 

Merci chers adhérents et amis de votre soutien à nos actions qui nous encourage à aller de l’avant.

 

Jean Luc TARDY,Président.

 

 Modèle detexte :

  

Je suis totalement défavorable au projet de modification n°2 du Plan local d’urbanisme :

 

La création d’un parking massif de 70 places implanté sur les actuels tennis aurait été justifiée selon la municipalité, par le souci de favoriser le stationnement au centre village.

 

Mais la transformation de ce parking public en parking public/privé ne permettra en rien d’améliorer le stationnement en centre village dès lors que la moitié des places sera obligatoirement occupée par les véhicules des résidents des 3 nouveaux bâtiments implantés et les 35 places restantes seront réservées aux commerçants en raison de la suppression de leurs places de stationnement situées actuellement sur le terrain Morel.

NOM……………………………..PRENOM………………………….

 

ADRESSE AU RAYOLCANADEL :

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………