Bulletin d'information n° 55 publié le 23/07/2021

Bulletin d'information n° 55 publié le 23/07/2021

Chers adhérents, chers Amis,

C’est la suite de la lettre d’information n° 54.

Nous vous adressons le compte rendu de la réunion publique qui s’est tenu le 15 juillet 2021 à la salle des fêtes de la mairie, ainsi que les articles de Var matin.

 

Association des Amis du Rayol Canadel

Compte rendu de la réunion publique du 15 juillet 2021 concernant la solution de l’AARC pour le centre village.

 

    La réunion publique de présentation du projet de l’AARC d’aménagement du centre village s’est tenue dans la salle des fêtes de la mairie du Rayol -Canadel le jeudi 15 juillet 2021 à 17h. Une centaine de personnes ont assisté à cette réunion.

    Pendant près d’une heure, les membres du Conseil d’administration (CA) de l’association ont présenté, à l’aide de 18 « slides », leur solution qui s’oppose à celle présentée par le Maire au public le 10 juillet.

Contrairement au projet municipal qui prévoit une grande dalle de 850 m², la destruction de la villaMorel, la construction de trois immeubles et d’un grand parking payant sous la dalle, l’AARC propose une petite esplanade, très peu de constructions, dédiées aux activités sportives et culturelles, et la création de places de stationnement gratuites essentiellement en dehors du site concerné.

   Puis, pendant également près d’une heure, les membres du CA ont répondu aux questions et suggestions de la salle

    Voiciles principaux points soulevés :

*      Un intervenant a regretté que l’on ne souligne pas davantage l’absurdité et les contradictions du projet municipal, de même a été évoquée la disproportion de ce projet pour un village de notre taille.

*      D’autres ont regretté l’absence totale de prise en compte par le projet municipal des problèmes écologiques et des changements climatiques (risques de ruissèlement, glissements de terrains, etc.).

*       Il a été relevé qu’une résidence pour seniors de 15 logements ne sera jamais rentable. Tous les spécialistes savent qu’à moins de 80/100 logements, on ne peut rentabiliser un tel investissement. Cette résidence pour seniors sera transformée, à court terme, en résidence locative banale.

*        Le parking envisagé par la municipalité n’apportera rien à la population, car il sera en pratique réservé essentiellement et en grande partie aux nouveaux résidents. Un intervenant a même souligné que l’on perdrait des places de stationnement versus aujourd’hui.

*        Plusieurs interventions ont ensuite porté sur la procédure suivie par l’équipe municipale :

 * Aucun appel d’offres n’a été lancé et le choix de la société Eiffage pour réaliser le projet municipal n’a jamais été explicité, tout s’est décidé dans la plus grande opacité.

* Quel peut être l’intérêt d’Eiffage de créer et gérer un aussi petit programme, d’une rentabilité fort douteuse

* Il a été vivement regretté, que la commune n’ait pas lancé un concours d’architecture assorti d’un jury composé de personnalités de plusieurs origines ce qui aurait imposé la tenue de réunions publiques.

* Les interventions ont enfin porté sur les moyens dont dispose l’association pour faire échec au projet municipal :

        Que pense le propriétaire des terrains de tennis des deux solutions envisagées? La SCI Terre et Mer propriétaire du terrain n’a pas été consultée par l’AARC. Ce qui compte d’abord, c’est l’avis de la population et des résidents.

        Un participant a évoqué l’enquête publique devant nécessairement précéder la création d’une nouvelle voie en lieu et place de l’impasse Morel et des escaliers menant à l’avenue Ernest Chancrin. Il est vivement souhaitable que leplus de résidents se manifestent auprès du commissaire enquêteur mais cette enquête ne portera que sur l’élargissement de la voie, certes liée aux constructions envisagée par la municipalité.

        Faut-il lancer une pétition ? Cela est envisageable. Il serait aussi souhaitable de convaincre le Maire de lancer une consultation des habitants et résidents sur les deux projets qui s’opposent, mais ce dernier n’a jamais répondu aux demandes de l’association.

             En conclusion, le Président de l’AARC constate l’unanimité des présents pour soutenir la proposition de l’association et s’opposer au projet municipal.

Le CA fera part dans les prochaines semaines des mesures que l’AARC pourrait engager pour durcir son opposition à la solution envisagée par le conseil municipal.



Var matindu 11/07/2021





Var matindu 12/07/2021



Var matindu 17/07/2021



Recevez, chers adhérents, chers Amis, notre meilleur et amical souvenir.

Jean-Luc Tardy, Président de l’AARC, pour le Conseil d’Administration.