Bulletin d'information n° 40 publié le 01/02/2021

Bulletin d'information n° 40 publié le 01/02/2021

LETTRE D’INFORMATIONN° 40

--------------------------------------

 

Présentation de notre projet à Var matin
 
Chers adhérents, chers amis,
 
Dans notre dernière lettre, (No 39), nous vous avons informés de notre position claire concernant notre rejet du projet de la municipalité de construction d’une résidence senior, de deux immeubles de logement et d’un parking en lieu et place des tennis et de la villa Morel du centre du village et présenté notre solution alternative de réhabilitation de ce site.
L’équipe municipale, dans un premier élan, a voulu redonner vie à ce complexe sportif, mais a changé sa position lors de la création du PLU.
Nous nous opposons à ce projet de la municipalité qui bétonnise le centre-ville au lieu d’en faire, au contraire, un lieu de place sportive et de rencontre dans un cadre convivial
Notre projet est une première approche et nous attendons vos avis et vos remarques ainsi que ceux de tous les habitants du Rayol pour le faire évoluer. Beaucoup d’entre vous nous ont déjà fait part de leur adhésion à ce projet.
 
Rappelons que, lors de notre dernier courrier, nous vous avons joint le descriptif de ce projet que vous pouvez également retrouver sur notre site internet (rubrique nos dossiers)
 
Nous vous avons aussi indiqué, dans ce dernier courrier, que nous présenterions ce projet à la presse locale dans un premier temps, puis, aux habitants de notre commune et aux instances régionales, départementales et nationales.
Pour continuer à vous informer régulièrement, nous vous indiquons, ci-dessous, les documents que nous avons transmis à Var Matin, l’article que le journaliste a écrit  et nos remarques sur cet article.
 
Les documents transmis par l’AARC à Var Matin pour écrire son article
 
Notre association a de ce fait contacté Var Matin le 21 janvier et lui a transmis :

  • Le descriptif du projet,
  • La lettre No 39,
  • et le texte suivant,     synthétisant nos intentions et objectifs :

 
  L’AARC “affûte ses flèches”
 
Dans la communauté de communes du golfe de Saint Tropez, le Rayol Canadel est un paradis, de 700 habitants en hiver et dix fois plus en été, où il fait bon vivre.
C’est le petit poucet du golfe mais il a des atouts !
 
Sa renommée dépasse les frontières de notre pays grâce, entre autres, à son magnifique jardin, aménagé par Gilles Clément, et dont l’origine fut une lutte assidue de la défense de l’environnement, et l’éclosion, à cette occasion il y a plus de quarante ans, de l’Association des Amis du Rayol Canadel (AARC).
 
L’association défend depuis ces valeurs mais, depuis un certain temps, nous constatons avec une grande tristesse, que le bel environnement de notre village se détériore progressivement suite à une bétonisation galopante qui accélère au surplus le réchauffement climatique.
 
La “goutte d’eau qui vient de faire déborder le vase” est un projet, soutenu par la commune du Rayol-Canadel, de construction d’une résidence senior avec parking souterrain en lieu et place de nos tennis légendaires au centre du village, en jachère depuis de nombreuses années, malgré les promesses des municipalités successives de les restaurer. 
 
L’AARC (et d’autres associations de défense de l’environnement), s’est récemment insurgée contre ce projet, a déposé un recours (rejeté), mais repart à la charge en proposant une solution alternative ;
de quelle solution s’agit-il ?
Celle-ci consiste à recréer, en l’améliorant, l’espace sportif et de grande convivialité qu’étaient il y a déjà 20 ans les tennis du Rayol Canadel.
Elle se résume ainsi : une placette au niveau de la RD559, un restaurant et une salle de sport sous la placette, une terrasse extérieure sur le tennis le plus haut, la restauration des 3 tennis du bas, un parking sur le terrain Morel et la restauration de la villa Morel (destinée à des logements sociaux)
De plus, une étude que nous avons faite démontre la viabilité économique d’un tel projet.
 
L’AARC veut, dès à présent, sur la base de sa solution, convaincre et séduire à la fois habitants et estivants de notre commune, les instances départementales, régionales et nationales et lancer un appel à projet à toute société qui, comme nous, comprendra le bien-fondé d’une telle démarche.
L’AARC a quarante ans mais est toujours en mesure de se positionner en défenseur de l’environnement.
MD
 
Sur ces bases, Var Matin a publié le jeudi 28 janvier l’article ci-dessous :


Nos remarques sur l’article de Var Matin
Nous vous laissons le soin de comparer notre projet et ses objectifs avec l’article de Var Matin
Des phrases ont été conservées, le projet dans ses grandes lignes a été bien décrit.
 
 Toutefois, certaines informations complémentaires ont été ajoutées par Var Matin sous sa seule responsabilité dont :

  •  La suppression alléguée     des logements sociaux : en fait, nous réhabilitons l’existant de la villa     Morel,
  • L'inconstructibilité des Arômes     et Tessonnière est hors sujet car elle ne fait pas partie du projet     décrit.
  • Enfin, et surtout, notre projet     de conservation des tennis ou création d’un espace avec d'autres activités     sportives connexes n’est pas du tout une vue de l’esprit ou un quelconque     projet farfelu comme pourrait le laisser penser Var Matin dans son texte.

 
(Des articles récents de presse (de Var Matin en particulier), indiquent que beaucoup de villages alentour réhabilitent cette activité sportive)
 
Sachez enfin que les associations ARCANE et ABC nous ont donné leur accord pour s’associer à notre projet, suite à notre proposition de collaboration.
 
Maintenant nous préparons l’information des habitants, estivants et entités régionales et nationales et prenons des contacts avec des investisseurs potentiels intéressés par notre solution alternative.
 
Merci chers adhérents de votre soutien à ce beau projet pour lequel nous vous tiendrons régulièrement informés.
 
 
Jean-Luc Tardy, Président de l’AARC, pour le Conseil d’Administration