Bulletin d'information n° 33 publié le  08/09/2020

Bulletin d'information n° 33 publié le 08/09/2020

LETTRE D’INFORMATION N° 33

-------------------------------------------

 

Point sur l'état des plages du Rayol suite aux travaux d'aménagement2019/2020.

Chers amis, chers adhérents,

Nous vous avions adressé le 28 août 2020 la lettre d'information N° 32 sur l’état des plages du Rayol et nous avons considéré qu’il fallait corriger quelques fautes de frappe et prendre en compte les remarques faites par les adhérents sur cette lettre.

C’est pourquoi vous allez retrouver ce texte corrigé et quelque peu modifié qui annule et remplace la lettre d’information N°32.
 
Nous avons rencontré ce mardi 25 août Monsieur le Maire sur la plage duRayol pour évoquer avec lui les points d'achoppement concernant la plage du Rayol.

Certaines réponses nous satisfont, d'autres sont à préciser.

Sachez que nous suivrons les évolutions de ce dossier ultra sensible et nousvous en informerons. 

Etaient présents :
Pour la mairie :
Monsieur Jean Plénat Maire du Rayol
 
(Absent : Monsieur Francis Pêtre, responsable des relations avec les associations, annoncé par Monsieur le Maire comme participant à cette réunion) 
 
Pour notre association :
Messieurs : Jean Luc Tardy président et Michel Duboc administrateur.
 
Le contexte :
Suite à la lettre que nous avions adressée à Monsieur le Maire, et que nous vous avions communiquée, celui ci nous a donné rendez vous sur site ce 25 août pour aborder les points qui nous questionnent tous. Nous avons échangé questions et réponses de 8 heures à 9 heures 30.

  • Plage Est :

Nous constatons la qualité et la taille de la plage.

En ce qui concerne les aspects limoneux indiqués dans notre lettre, ils n'apparaissent plus à ce jour.
Sur le sable prélevé dans l'anse du figuier, Monsieur Plénat s'inscrit en faux sur les dires du directeur de l'ADORA et nous précise qu'il a adressé un courrier recommandé à l'ADORA à ce sujet.

Nous demandons à être informés de ces échanges de courriers pour connaitre la vérité sur ces ponctions de sable.

Au sujet des odeurs nauséabondes constatées sur cette plage, celles-ci ne viennent pas des posidonies amenées par les travaux mais de problèmes de fosses septiques du bas Rayol réparées depuis la constatation que nous en avions faite.

Remarque d'un adhérent relative aux fosses septiques : Il s’étonne d’apprendre qu’aujourd’hui, dans une station touristique réputée, toutes les résidences secondaires et principales ne bénéficient pas du tout à l’égout. Il demande quel est le programme de la municipalité en la matière.

  • Récifs anti-érosion :

Il semble trop tôt pour connaitre les effets bénéfiques de ces installations tant du point de vue de leur "effet barrière" pendant les grandes tempêtes d'hiver qu'au niveau de leur solidité et  de leur possible détérioration.

Monsieur Plénat nous communique des photos prises cet hiver où le niveau de lamer arrive aux garages (et les détériore), avec d’importants volumes de posidonies.

En ce qui concerne la solidité/détérioration    des installations, la société qui a fait les travaux,  le conservatoire du littoral et la DREAL vont effectuer des contrôles périodiques dont nous souhaitons connaître les résultats.

Pour "l'effet barrière", l'hiver sera déterminant.

Nous redemandons d'attendre un ou deux ans avant de prendre position pour lancer des travaux de même envergure pour la plage du Canadel tant du point de vue du coût que pour en connaitre les effets bénéfiques.

Monsieur Plénat, tout en en convenant, nous précise qu'une première étude d'opportunité est prévue dès le 26 août 2020, mais qu'en tout état de cause une réalisation ne serait pas effective avant 2024/2025.

Sur ce point aussi nous demandons à être tenus informés de l'évolution du dossier.

  • Amarrage  des bateaux et     bouées délimitant les zones d'accès :

Les bouées d'amarrage seront retirées dans les premiers jours d'octobre  et celles délimitant la zone d'accès seront conservées car les récifs anti érosion ne sont pas référencés sur les cartes marines à ce jour.

  • Présence de bateaux de grande     taille style "Ponant" dans la baie du Rayol Canadel :

Monsieur Plénat est résolument contre le stationnement de tels bateaux dans notre baie et précise que l'intérêt pour les jardins du Rayol est très limité et donc n’est pas à prendre en considération pour le stationnement dans notre baie.

Même position de la municipalité pour des bateaux publicitaires pour lesquels la mairie a refusé des stationnements au Rayol Canadel.

De plus,  ces bateaux dégradent les champs de posidonies en jetant leur ancre (les moteurs GPS ne servant qu'à les stabiliser pour les manœuvres de mouillage).

  • Ponton et pontonniers :

Le ponton est opérationnel et utilisé ; toutefois, nous exprimons auprès de Monsieur le Maire une demande d'amélioration du service tant au niveau de la présence effective des pontonniers sur site que des embarcations dont l'absence d'un semirigide commandé mais non livré car il ne répondait pas aux normes.

  • Cailloux blessants sur la plage     ouest :

Ce ne sont pas des galets (petits ou grands) amenés par la mer au gré des vents mais, comme l'explique Monsieur Plénat, des pierres déversées sur la plage ouest pour la création d'un drain d'évacuation des eaux pluviales (par erreur, il était écrit dans la lettre d’information précédente eaux usées) qui apparait à droite du ponton.

Avec les flux et reflux ces pierres se retrouvent sur toute la plage ouest.

Nous demandons à la mairie que ces pierres soient retirées dès que possible.

En ce qui concerne le drain, il devrait être déplacé vers le large dans lesmois prochains.

Remarques des adhérents relatives au drain d’évacuation des eaux pluviales :
Les boudins en géotextiles risquent de bloquer, lors des orages, l’évacuation des eaux pluviales vers le large. N’y aurait-il pas un risque de pollution près de la plage et ne faudrait-il pas procéder, sur les jours suivants les prochains orages, à analyser les eaux du bord de plage pour en connaitre l’état ?
L’AARC ne devrait-elle pas s’intéresser au réseau des eaux pluviales de la commune et connaitre les traitements éventuels qu’elles subiraient avant d’être rejetées à la mer ?
 
Recevez chers amis, chers adhérents mon amical souvenir.
 
 
Jean-Luc Tardy
Président de l’Association des Amis du Rayol Canadel (AARC)
Portable : 06 71 51 68 10